Mon Aménagement Jardin recuperateur eau aérien
Conservez votre eau de pluie avec un récupérateur d'eau aérien. Les cuves d'eau de pluie aériennes vous permettent d'arroser votre jardin tout en réalisant des économies.
  1. 1
  2. 2
  1. 1
  2. 2

Nos meilleurs conseils pour le choix de votre récupérateur d’eau hors-sol.

Pourquoi opter pour un récupérateur d’eau hors-sol ?

La récupération d’eau de pluie permet d’économiser de l’eau potable. L’eau de ville, potable, est en effet souvent gaspillée pour laver une voiture ou une terrasse, pour l’arrosage du jardin ou d’un potager, alors qu’une eau claire mais impropre à la consommation suffit pour effectuer ce genre de tâches. L’eau de pluie est de plus relativement pauvre en minéraux et possède un pH légèrement acide, ce qui est idéal pour le bon développement des végétaux, et donc pour l’arrosage. Il n’est toutefois pas recommandé d’utiliser l’eau récoltée pour remplir une piscine.

Les récupérateurs d’eau aériens, ou hors-sol, permettent de collecter de l’eau de pluie dans des quantités généralement assez modestes, entre 200 et 2000 litres au maximum. Très pratiques, ces cuves de récupération trouvent parfaitement leur place dans les petits jardins. Elles sont simples à installer et ne nécessitent aucun travaux ou aménagements préalables. Il convient toutefois de bien déterminer ses besoins, notamment en termes de quantité, ainsi que l’utilisation qui sera faite de l’eau récupérée afin de choisir le modèle le plus adapté.

Cuve rigide ou citerne souple ?

Il existe deux types de récupérateurs d’eau aériens : les cuves rigides et les citernes souples. La première, généralement conçue en polypropylène, est efficace mais elle n’est pas protégée contre le soleil, ni contre le gel. L’été, une exposition au soleil peut faciliter le développement de bactéries. Privilégiez alors les modèles aux parois opaques et essayez de garder le couvercle fermé afin d’éviter que les moustiques ne viennent pondre dans la cuve. Une fois l’hiver venu, le gel rend le récupérateur inutilisable. Votre cuve devra donc être vidée.

Les citernes souples, plus résistantes et insensibles aux points précédemment cités, prennent la forme d’un gros coussin une fois remplies. Fabriquée en polyester recouvert de PVC, la citerne souple est facile à installer, à déplacer, à vidanger et à ranger. Elle est également fermée hermétiquement, ce qui empêche toute évaporation de l’eau stockée. Ce genre de récupérateur d’eau est en revanche volumineux et peu esthétique, et comme il doit se trouver à proximité d’une gouttière, il n’est pas toujours facile de l’intégrer dans son jardin.

Bien installer son récupérateur d’eau hors-sol

Un récupérateur d’eau aérien est le système de récupération le plus simple à installer. Placé dans un jardin ou sur une terrasse, contre le mur de la maison, il doit être positionné sur une surface plane et ferme, idéalement à l’ombre pour éviter la détérioration de la cuve et la dégradation de la qualité de l’eau par le soleil.

La cuve devra être raccordée à une descente de gouttière. Un kit de raccordement est généralement fourni avec le récupérateur. Il est par ailleurs conseillé de grillager votre gouttière afin d’éviter que les feuilles, insectes et autres éléments indésirables ne se retrouvent dans l’eau récoltée si aucun filtre n’est inclus dans votre kit de raccordement.

Si votre cuve est pleine, retirez simplement le raccordement pour éviter tout débordement, ou prévoyez l’installation d’un trop-plein pour évacuer l’excédent d’eau. La distribution de l’eau collectée se fera grâce au robinet qui équipe la plupart des citernes. Ce robinet sera d’ailleurs plus facile à utiliser si la cuve est montée sur un support.