Mon Aménagement Jardin Broyeur Végétaux
Découvrez notre sélection de broyeurs de végétaux électriques et thermiques et débarrassez-vous de vos déchets verts rapidement et en toute simplicité.
  1. 1
  1. 1

Nos meilleurs conseils pour le choix de votre broyeur de végétaux.

Quel type de broyeur choisir, pour quelle utilisation ?

Le broyeur de végétaux est certainement la solution la plus efficace pour se débarrasser des déchets verts plus ou moins encombrants comme les feuillages et branchages après la taille d’arbres, de haies ou d’arbustes. Réduire considérablement le volume de ces déchets permet de les évacuer plus facilement sans avoir à les brûler, ce qui est d’ailleurs souvent interdit. Le broyat obtenu est par ailleurs, dans bien des cas, tout à fait utilisable pour le compost.

Mais tout est une question de besoins, et il existe des appareils plus adaptés à certaines situations que d’autres, selon la taille de votre jardin ou terrain, le type de végétation à traiter ou encore sa densité. Comme c’est souvent le cas pour l’outillage de jardin motorisé, vous aurez alors le choix entre un appareil électrique ou thermique.

Parfaitement adapté pour les petits et moyens jardins (jusqu’à 500 m² environ), le broyeur de végétaux électrique est bien souvent suffisant pour traiter les branches dont le diamètre est inférieur à 4,5 ou 5 cm. Pour les surfaces plus importantes ou pour les déchets plus volumineux, l’acquisition d’un broyeur thermique pourrait s’avérer intéressant, celui-ci étant généralement conçu pour prendre en charge des branchages dont le diamètre peut atteindre les 7,5 ou 8 cm.

Au-delà de leurs performances respectives, les broyeurs électriques et thermiques diffèrent sur bien des points. Plus puissant que la motorisation électrique, le moteur thermique assure un broyage plus efficace, mais nécessite davantage d’entretien et est bien plus bruyant. Ce type de broyeur est par ailleurs polluant et plus coûteux qu’un broyeur électrique, mais ce dernier devra nécessairement être relié à une alimentation électrique, ce qui limite les possibilités en termes de liberté de mouvement.

Les principaux systèmes de coupes

Rotor

Idéal pour les jardins de moyenne superficie, le système à rotor mobilise une sorte de roue crantée conçue pour broyer les bois modérément durs. Il conviendra parfaitement pour des branches de 4 cm de diamètre, voire un peu plus. Relativement lent, mais efficace, ce système est moins sujet aux bourrages que les modèles équipés de disques à lames. Il est également plus silencieux et vibre moins.

Disque porte-lames

Recommandé pour les branches d’un diamètre maximum de 3 ou 4 cm, ce type de broyeur est tout indiqué si vous possédez un petit jardin. Son principe de fonctionnement est on ne peut plus simple : un disque central, doté de lames, tourne à grande vitesse, un peu à la manière d’un robot de cuisine. Ce système de coupe permet alors d’obtenir un broyat plutôt fin mais n’admet que les branchages souples. Les bourrages sont par ailleurs relativement fréquents.

Turbine

Fonctionnant d’après un principe similaire au rotor, en plus efficace, le broyeur à turbine est idéal pour les bois durs et pour traiter les branches de gros calibres. Ses belles performances font qu’il est souvent utilisé par les professionnels ou chez les particuliers possédant de grands jardins.

Accessoires, entretien et sécurité

Afin de rendre l’utilisation de votre broyeur de végétaux plus confortable, il existe quelques accessoires bien utiles qui, parfois, sont inclus avec l’appareil. Un bac de ramassage, un poussoir pour simplifier l’insertion des végétaux dans la goulotte ou des roulettes, pour un déplacement plus aisé, devraient ainsi vous faciliter la tâche.

Comme évoqué plus haut, un broyeur de végétaux exige de l’entretien. Pour les modèles électriques, un nettoyage régulier du système de coupe et un affûtage ponctuel sont suffisants. Ces opérations valent également pour les broyeurs thermiques, mais à cela s’ajoute l’entretien du moteur et de certains éléments comme la bougie ou le filtre à air, notamment. Il convient par ailleurs de vérifier régulièrement les niveaux d’huile et d’essence. Lorsque vous ne l’utilisez pas, veillez à placer votre broyeur à l’abri de la poussière et de l’humidité tout en continuant de l’entretenir fréquemment (vidange, vérification de la bougie…).

Côté sécurité, privilégiez un modèle de broyeur avec coupe-circuit en cas de problème ou de bourrage. Vous pourrez ainsi intervenir sans risque de vous blesser. Mais il n’y a pas que l’appareil qui se doit d’être sécurisé. L’utilisateur doit, de son côté, être équipé de manière adéquate. Pensez alors à revêtir, au minimum, des gants, des lunettes et des protections auditives. Faites également attention à la zone d’éjection du broyat et aux éventuelles projections.