Mon Aménagement Jardin Fontaine en métal
A la fois pratiques et décoratives, les fontaines de jardin offrent un point d'eau extérieur. Solides, esthétiques et faciles à entretenir, retrouvez notre sélection de fontaines en métal.
  1. 1
  1. 1

Nos meilleurs conseils pour le choix de votre fontaine en métal.

Avantages du métal

Qu’il s’agisse de fonte, d’inox ou d’acier galvanisé, l’utilisation du métal pour la fabrication de fontaines de jardin possède bien des avantages. Souvent solides, faciles à nettoyer et à entretenir, les fontaines en métal affichent également une belle résistance à la corrosion, y compris les modèles dotés d’une finition aspect rouille. Très à la mode, l’acier Corten en est un parfait exemple. La patine rouille de cet alliage se charge de protéger le métal contre l’oxydation et possède des propriétés esthétiques très prisées.

Une fontaine étant un élément de décoration à part entière, le côté esthétique est donc un critère majeur à prendre en compte quand vient le moment de choisir le modèle qui habillera votre extérieur. Le métal est un matériau assez facile à travailler qui permet d’obtenir des formes diverses et variées. Le point fort de ce matériau repose alors sur son côté à la fois indémodable et, dans certains cas, résolument moderne, que vous ayez opté pour une fontaine murale ou pour une borne, par exemple. A noter que les fontaines en métal sont généralement moins coûteuses que les fontaines en pierre.

Une fontaine, de multiples possibilités

Après le choix du matériau vient celui du type de fontaine que vous désirez acquérir. Fontaine murale ou à poser ? Cela dépend bien entendu de vos goûts mais également de l’espace que vous souhaitez allouer à votre future installation. Une fontaine murale, par exemple, n’occupe pas la même surface qu’une fontaine à poser, et conviendra parfaitement pour les espaces réduits. Les travaux et aménagements à réaliser sont également différents selon le type de fontaine choisi.

Votre fontaine peut être purement décorative ou, au contraire, tout à fait fonctionnelle. Dans le premier cas, on privilégiera une alimentation en eau en circuit fermé, ce qui est à la fois plus écologique et plus économique, l’eau déversée étant réinjectée à l’infini. Une fontaine fonctionnelle, une borne par exemple, servira quant à elle à l’arrosage du jardin ou du potager, notamment. Un raccordement à l’eau de ville ou à votre système de récupération d’eau est alors nécessaire.

Si vous possédez un grand jardin, il est également possible de créer un bassin au centre duquel trônera une fontaine. L’installation d’une fontaine contribuera par ailleurs à la mise en mouvement de l’eau, lui évitant ainsi de stagner. Et pourquoi pas accueillir quelques poissons ? Il vous faudra alors installer un aérateur afin d’assurer la distribution homogène de l’oxygène dans le bassin. Si vous souhaitez que votre bassin héberge des plantes aquatiques, il est préférable de le placer dans une zone légèrement ombragée pour leur permettre de se développer convenablement.

Où placer sa fontaine ?

L’emplacement d’une fontaine dépend de ses besoins en termes d’alimentation en eau et en électricité. Si votre fontaine est 100% autonome, c’est-à-dire qu’elle fonctionne en circuit fermé et est alimentée en électricité grâce à l’énergie solaire, le choix de son emplacement ne dépendra que de considérations esthétiques. Dans le cas contraire, il est préférable de choisir un endroit qui n’est pas trop éloigné des raccordements en eau et en électricité.

Il est également primordial d’opter pour un terrain plat ou à niveler en cas de pente. Privilégiez un lieu légèrement ombragé pour éviter l’évaporation trop rapide de l’eau, mais qui n’est pas directement situé les arbres. En dehors des feuilles et autres résidus qui pourraient salir la vasque ou boucher le système de pompage, le développement des racines risquerait également d’endommager votre fontaine. Veillez par ailleurs à ne pas choisir un endroit trop venteux pour éviter les projections d’eau.

Pensez enfin à choisir un espace dont la surface est en adéquation avec la taille de votre fontaine. Il est en effet important que l’ensemble soit bien cohérent. Une fois l’emplacement de votre fontaine déterminé, scellez son socle dans du ciment avant de monter les différents éléments qui la composent. Dans le cas d’une fontaine murale, prévoyez sa fixation et choisissez donc un mur approprié. Pensez également à l’arrivée et à l’évacuation de l’eau.