Mon Aménagement Jardin fontaine
Aménagez votre extérieur en installant une fontaine de jardin : fontaine murale, en pierre, en fonte ou en Inox... apprenez-en davantage sur les fontaines grâce à notre dossier fontaines de jardin.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  1. 1
  2. 2
  3. 3

Nos meilleurs conseils pour le choix de votre fontaine.

Les principaux types de fontaines

On retrouve généralement deux types de fontaines de jardin : les fontaines murales et les fontaines centrales. Les premières n’occupent que peu d’espace, ce qui est idéal pour les petits jardins ou les cours à la superficie limitée. Les fontaines centrales offrent quant à elles davantage de possibilités, notamment en termes de positionnement.

Fontaines murales

Les fontaines murales sont pensées pour être accolées ou fixées à un mur. Elles fonctionnent soit en circuit fermé, soit en étant alimentées par l’eau courante. Le principe du circuit fermé consiste en une vasque dans laquelle coule l’eau propulsée grâce à un système de pompage. Cette eau est récupérée et réutilisée en continu. Ce type de fontaine est purement décoratif.

Une fontaine murale peut également être tout à fait fonctionnelle. C’est le cas des modèles à relier à l’eau courante. Directement raccordées à l’eau de ville, elles disposent souvent d’un robinet situé au-dessus d’une vasque. Ce type de fontaine est généralement utilisé pour l’arrosage ou comme point d’eau ponctuel.

Les fontaines murales peuvent donc être décoratives comme fonctionnelles et prendre des formes aussi diverses que variées. De la fontaine moderne, sobre et épurée, à la fontaine classique ou traditionnelle ornée de sculptures ou de mosaïques, par exemple, il existe de nombreux styles de fontaines sur le marché dont les fameuses fontaines zen ou marocaines, entre autres.

Fontaines centrales

Conçues pour être posées dans le lieu de votre choix (on privilégie généralement un endroit à proximité d’un raccordement électrique), les fontaines centrales sont souvent dotées d’un bassin à simple ou multiples vasque(s) dans lequel s’écoule l’eau qui se déverse par le centre de l’installation.

Ces fontaines peuvent prendre diverses formes, de la traditionnelle fontaine à oiseaux, ou autre fontaine provençale, à des modèles au design bien plus contemporain (blocs, cascades, murs d’eau…). Si vous possédez un grand jardin ou terrain, il est même possible de créer un bassin dans lequel se côtoieront plantes aquatiques et poissons. Une fontaine centrale peut tout à fait être installée dans un tel bassin.

Quel matériau pour sa fontaine ?

  • La pierre : naturelle ou reconstituée, la pierre est un matériau élégant et durable qui offre de nombreuses possibilités en termes de formes et de coloris. La pierre naturelle est toutefois relativement coûteuse, mais la pierre reconstituée est plus abordable.
  • Le métal : différents métaux et alliages sont régulièrement utilisés dans la fabrication des fontaines de jardin. On retrouve notamment l’acier (inox ou galvanisé), la fonte ou encore le zinc. Solides et très résistants à la corrosion, ces métaux sont également assez faciles à travailler. De multiples formes et coloris sont possibles, et le coût d’une telle fontaine est bien moins élevé que celui des modèles en pierre.
  • La résine : à la fois légère et affichant une longue durée de vie, la résine est un matériau parfaitement adapté aux conditions extérieures. Il est possible de le travailler de bien des façons, y compris pour imiter la pierre ou le bois, par exemple.
  • Le bois : authentique et chaleureux, le bois possède l’avantage de bien se fondre dans le jardin et dans la végétation. Ces fontaines sont généralement traitées contre les intempéries, les insectes et autres champignons, et ne craignent donc pas la vie en extérieur.

Bien entretenir sa fontaine

Afin de conserver sa fontaine dans un bon état de fonctionnement, notamment au niveau du système de pompage, mais également pour préserver son bel aspect, il est indispensable de bien l’entretenir, et ce en toutes saisons. Voici quelques gestes simples qui vous permettront de profiter de votre fontaine pendant de nombreuses années.

Veillez tout d’abord à toujours maintenir un niveau d’eau minimum pour ne pas endommager la pompe. Pensez à retirer régulièrement les branches, feuilles mortes et insectes présents dans le bassin afin d’éviter le développement de mousses. Ces résidus risqueraient également de boucher la pompe. Si vous constatez la prolifération de mousses, d’algues ou l’apparition de calcaire, utilisez des produits adaptés.

Une fois l’hiver venu, méfiez-vous du gel qui pourrait endommager votre fontaine. La meilleure solution consiste à vider vasques et bassins, à retirer la pompe et à couvrir la fontaine à l’aide d’une bâche. Si vous souhaitez tout de même faire fonctionner votre fontaine pendant la période hivernale, il existe des produits antigel. Cette solution trouve cependant ses limites lorsque la température descend trop dans le négatif. Pour les propriétaires de petites fontaines, le plus sûr reste encore de l’entreposer en intérieur, dans un endroit sec.