Mon Aménagement Jardin
Pour recycler vos déchets organiques, nous vous proposons des bacs à compost en bois et en plastique. Consultez notre guide complet pour savoir Comment utiliser un bac à compost ? Apprenez les bons gestes du compostage et découvrez comment choisir votre bac à compost.
  1. 1
  1. 1

Nos meilleurs conseils dans le choix de votre bac à compost.

Pourquoi composter ses déchets ?

Le compostage est un procédé permettant de transformer et de recycler certains déchets de manière tout à fait naturelle. Cette transformation découle de l’action de micro-organismes (champignons, bactéries…) qui se chargeront de changer vos déchets organiques en un engrais et fertilisant idéal pour le jardin. Une fois mûr, votre compost pourra en effet servir pour vos plantes et arbres, pour votre potager ou encore votre pelouse.

Composter ses déchets possède deux avantages. Le premier est d’ordre écologique, car cette pratique implique un tri sélectif plus poussé et limite la quantité de déchets produits et, par extension, qui devront être collectés et traités. Le compostage est également économique puisqu’il permet d’obtenir de l’engrais naturel gratuitement.

Choisir son bac à compost

Le choix de votre futur bac à compost dépend du volume des déchets que vous souhaitez recycler, de vos besoins et de l’espace dont vous disposez. Pensé pour être installé en extérieur, ce type de bac est généralement conçu en bois ou en plastique. Le bois est toutefois plus esthétique et conserve mieux la chaleur. Dans l’idéal, installez votre composteur à l’ombre, à l’abri du vent. Il existe également des bacs pour balcon, si vous ne possédez pas de jardin.

Cette méthode de compostage est certainement la plus simple et la moins contraignante. Elle limite également les risques d’assèchement ou de refroidissement et permet d’obtenir un compost bien homogène. Vous devrez cependant vérifier l’avancement du processus assez régulièrement afin d’éviter le pourrissement du contenu du bac, les mauvaises odeurs et l’assèchement du compost.

Un tel bac permet par ailleurs de protéger votre compost des intempéries et le place hors de portée des animaux. Il peut être intéressant d’en installer plusieurs, le processus de compostage étant relativement lent. Cela prendra en effet entre 3 et 9 mois selon le type de déchets et la période de l’année. L’hiver, la fermentation ralentit pour reprendre de plus belle au printemps.

Comment réussir son compost ?

Pour obtenir un compost de qualité, trois facteurs sont à prendre en compte : le brassage des déchets, la gestion de l’humidité et de l’aération. Votre bac à compost doit pour cela être bien organisé. Mélangez deux tiers de déchets secs (feuilles mortes, papier…) et un tiers de déchets humides (épluchures, gazon…) en procédant par couches d’une vingtaine de centimètres maximum. Veillez à bien diversifier les types de déchets (riches en azote, en carbone, plus ou moins fins), pour de meilleurs résultats.

Comme évoqué précédemment, le brassage des déchets est très important. Au cours des deux premiers mois, vous devrez mélanger le tout régulièrement, au moins toutes les deux semaines. Une bonne aération est également primordiale et permettra d’oxygéner l’ensemble. Vous obtiendrez alors une meilleure décomposition de la matière.

Le contrôle de de l’humidité joue aussi un rôle majeur dans le processus de compostage. L’humidité est importante pour le développement des micro-organismes mais trop présente, elle contribue à la diminution de la quantité d’air dans le bac, ce qui a pour effet d’annuler les bénéfices de l’aération. Notez enfin que tous les déchets ne conviennent pas pour le compostage. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter notre dossier sur le compost.