Mon Aménagement Jardin Abri Bûches
Pratiques et esthétiques, découvrez nos abris-bûches en bois. Choisissez la taille, le traitement et la matière du bûcher parmi de grandes marques. Pensez au bois autoclave pour un traitement en profondeur qui résiste à al moisissure et aux insectes et qui limite l'entretien. Le traitement haute température permet d'éviter l'utilisation de produits insecticides et fongicides tout en conférant une excellente stabilité au bois. Définissez la dimension du bûcher en fonction de vos besoins. A savoir : le volume de bois se compte en m³ ou en stère.
  1. 1
  2. 2
  1. 1
  2. 2

Nos meilleurs conseils dans le choix de votre abri-bûches

Pour choisir le bûcher qui vous convient, deux critères principaux sont à prendre en compte : le matériau et les dimensions. Pour choisir les dimensions idéales il faut également déterminer vos besoins en matière de consommation de bois de chauffage.

Quel matériau pour mon bûcher ?

Il est préférable de choisir le bois pour la conception des abris bûches puisqu’il va permettre de laisser respirer les bûches, contrairement au métal ou au PVC. Ces matériaux vont plutôt avoir tendance à faciliter l’apparition de l’humidité et à empêcher les bûches de sécher.

Choisissez un bois traité pour avoir le moins d’entretien à effectuer. Pensez au traitement haute température (THT) ou au traitement autoclave. Le THT consiste à placer le bois dans un four et de l’amener à une température très élevée, tout en l’humidifiant pour éviter qu’il ne prenne feu. Ce traitement va changer ses propriétés mécaniques et il va devenir insensibles à la moisissure et aux attaques d’insectes. Vous pouvez également choisir un traitement autoclave, qui consiste à injecter du produit insecticide et fongicide sous pression, jusque dans la masse. Le bois est traité au cœur et demeure insensible de longues années aux agressions extérieures. Si vous voulez éviter l’utilisation d’un traitement, les bois exotiques, naturellement imputrescibles et résistants aux insectes, seront la solution idéale. On trouve le Teck, le Mélèze ou le Cèdre rouge.

Choisissez enfin un bois certifié FSC ou PEFC par exemple. Ces labels écologiques attestent que le bois est issu de forêts gérées durablement, dans le respect de l’environnement. Par exemple, certains labels font en sorte que pour chaque arbre coupé, un nouvel arbre soit replanté et éviter ainsi la déforestation.

Suis-je obligé de déclarer mon abri-bûches ?

La réponse courte est non, surtout si, comme c’est souvent le cas, votre abri fait moins de 2 m². Vous devez pouvoir installer votre abri-bûches comme vous le souhaitez, sans avoir besoin de faire une déclaration de travaux et encore moins de demander un permis de construire. Néanmoins attention ! Chaque commune dispose de ses propres règles d’urbanisme et si vous habitez près d’un site historique ou protégé quelques règles peuvent vous être imposées. Vous pouvez, par exemple, être amené à devoir l’installer à un endroit où il ne pourra pas être vu de la rue, peut-être devra-t-il avoir une forme, une couleur ou un matériau bien spécifique. Le mieux à faire, reste de se renseigner directement auprès de la mairie.

Quelles dimensions pour mon abri-bûches ?

Pour définir les dimensions de votre bûcher il va falloir définir vos besoins en bois de chauffage. Voici les critères à prendre en compte :

  • La localisation de votre maison : Suivant l’altitude et la région, les besoins en chauffage ne seront pas les mêmes. Il faut prendre en compte les températures moyennes et les niveaux d’ensoleillement. A savoir qu’une maison mitoyenne demande moins de chauffage qu’une maison indépendante.
  • Le volume à chauffer : Allez-vous chauffer une seule pièce ou la maison entière ? Ce calcul est à effectuer en m³ et non en m² parce qu’il va falloir impérativement prendre en compte la hauteur sous plafond à chauffer.
  • Le degré d’isolation de votre maison : Suivant l’année de construction de votre maison et la qualité des aménagements (fenêtres, portes, ventilations…) la maison va subir plus ou moins de déperdition de chaleur. Une maison construite avant 1975 va être très compliquée à chauffer quand une maison construite après les années 2000, selon les normes RT 2005 va être bien plus simple à chauffer.
  • Le rendement de votre appareil de chauffage : Il va y avoir une différence entre un foyer ouvert, un insert ou un poêle. Vous pouvez passer de seulement 20% de rendement à 90% ! Il faudra brûler bien plus de bois dans un foyer ouvert que dans un poêle. Pensez également aux autres sources de chaleur : utilisez-vous du gaz, de l’électricité, du fuel ?
  • Vos habitudes de vie : Devez-vous chauffer constamment la maison ? Si vous êtes au domicile toute la journée, il va falloir chauffer tout l’hiver, mais si vous êtes absents une bonne partie du temps, la consommation va forcément être totalement différente. Êtes-vous frileux ? Certaines personnes vont avoir besoin d’une température de 19° ou 20° quand certaines personnes ont besoin d’une température de 22° ou 23° pour se sentir à l’aise.

On estime que la consommation moyenne est comprise entre 5 et 12 m³ de bois par an. Mais la meilleure solution pour avoir une estimation la plus juste : demandez à vos voisins la quantité de bois dont ils ont besoin pour tenir toute une année. Vous pouvez ensuite transposez vos besoins par rapport aux leurs et bénéficier d’une approximation parlante.