Mon Aménagement Jardin Tondeuse thermique
Puissante et autonome, la tondeuse thermique facilite l'entretien du jardin ou, pour les plus gros modèles, d'espaces verts. Tondeuse poussée, autotractée ou autoportée, découvrez notre sélection de modèles de grandes marques.
  1. 1
  1. 1

Nos meilleurs conseils pour le choix de votre tondeuse thermique.

Des avantages, et des contraintes

Une tondeuse thermique permet de tondre des terrains éloignés de la maison, contrairement à la tondeuse électrique filaire qui doit se trouver à proximité d’un raccordement à l’électricité. Elle est dotée d’un moteur à essence servant à l’entraînement de la lame et à la propulsion de l’engin, dans le cas d’une tondeuse autotractée. Similaire à celui d’une voiture, le moteur de la tondeuse thermique est alimenté par du super sans plomb et a besoin d’huile pour sa lubrification. Il existe différentes cylindrées, selon la puissance souhaitée.

Efficaces et autonomes, ces tondeuses sont également bruyantes et peuvent engendrer des nuisances sonores. Leurs conditions d’utilisation sont donc réglementées. Afin d’éviter les conflits de voisinage, le bruit de ces tondeuses a été limité à 96 dB, et certaines plages horaires sont à privilégier. Il est possible que votre ville ou commune de résidence ait voté des arrêtés municipaux afin d’établir des périodes durant lesquelles le jardinage ou les travaux bruyants sont tolérés. Pour en prendre connaissance, rapprochez-vous de votre mairie.

Un moteur thermique demande par ailleurs davantage d’entretien qu’un moteur électrique, et vous devrez réaliser un certain nombre d’interventions pour conserver votre tondeuse en bon état. Hormis l’alimentation en carburant, il vous faudra en effet vérifier le niveau d’huile, l’état du filtre à air et celui de la bougie. Vous pourrez également être amené à remplacer certaines pièces. Le cas échéant, veillez à déconnecter le capuchon de la bougie afin d’éviter que la tondeuse ne démarre par accident.

Les principaux types de tondeuses thermiques

Tondeuse poussée

C’est la tondeuse traditionnelle, classique, qui nécessite d’être poussée pour avancer. Plus abordable, mais plus contraignante, elle conviendra parfaitement pour les terrains plats, pas trop compliqués à tondre.

Tondeuse autotractée

Ce type de tondeuse, assez répandue, est équipée d’un moteur lui permettant d’avancer seule, sous votre contrôle. Plus confortables que les tondeuses poussées, elles sont généralement plus chères, mais bien pratiques selon le terrain que vous avez à tondre.

Tondeuse autoportée

Les tondeuses autoportées, ou tracteurs-tondeuses, sont idéales pour l’entretien d’un grand jardin ou d’espaces verts. Dotées d’un véritable châssis monté sur quatre roues, d’un siège et d’un volant, elles sont en effet équipées de moteurs puissants permettant de grandes largeurs de tonte.

Que faire de l’herbe coupée ?

Il existe différentes solutions de collecte de l’herbe tondue, selon le modèle et les options choisis. Le plus classique est certainement le bac de ramassage, souple ou rigide, à fixer directement sur la tondeuse. A chaque passage, cette dernière envoie progressivement l’herbe coupée dans le bac. Vous n’avez plus qu’à le vider avant de vous débarrasser de l’herbe tondue.

Certains modèles éjectent l’herbe sur le côté, mais il vous faudra la ramasser après la tonte. L’herbe laissée au sol risque en effet d’étouffer la pelouse et d’empêcher sa bonne nutrition. En fermentant, elle favorise également l’apparition de maladies et autres champignons néfastes pour le gazon et qui peuvent entraîner son dessèchement ou son jaunissement.

Ramasser l’herbe après l’avoir tondue peut rapidement devenir fastidieux. Une technique permet toutefois d’éviter cette corvée : le mulching. La tondeuse coupe l’herbe en fines particules qui, en retombant sur la pelouse, forment un paillis. Des kits permettant ce type de coupe sont souvent proposés à la vente en complément des tondeuses.