Mon Aménagement Jardin jardinière
Pour décorer votre jardin, nous vous proposons des pots de fleurs en bois ainsi que des bacs à fleurs en PVC et en résine. Des jardinières design et de grandes marques.
Pour faire votre choix, n'hésitez pas à consulter notre guide conseil qui vous aide à choisir la dimension et le matériau de votre jardinière.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5

Nos meilleurs conseils pour le choix de votre jardinière.

Cultiver en jardinière

La culture en jardinière permet, le côté esthétique et décoratif mis à part, de faire pousser fleurs, fruits et légumes, plantes et arbustes non pas en pleine terre, mais dans un pot ou bac dédié. De forme carrée ou rectangulaire, ces pots peuvent atteindre des dimensions parfois imposantes, ce qui leur permet d’accueillir une multitude d’espèces de végétaux.

Le choix d’une jardinière dépend de critères parmi lesquels on retrouve le type, le nombre, la taille et les besoins des plantes que vous souhaitez cultiver. Il existe différents styles de jardinières : à poser, à fixer contre un mur ou à suspendre au balcon. Les dimensions et le matériau de votre future jardinière dépendent directement des plantes que vous désirez faire pousser. Certains matériaux sont plus ou moins indiqués selon les espèces.

Quel matériau pour sa jardinière ?

Le plastique (ou PVC)

Il s’agit du matériau le plus économique. Léger et très facile à entretenir, le plastique n’est pas particulièrement fragile et est adapté aux conditions extérieures, notamment météorologiques. Une jardinière en plastique n’est en revanche pas très stable, surtout si le poids de la plante qu’elle accueille est relativement important. Le plastique est également susceptible de se décolorer si exposé de manière prolongée à la lumière du soleil. Enfin, il ne s’agit pas du matériau le plus esthétique.

Le métal

Les jardinières en métal sont à la fois solides et plutôt légères car leurs parois sont généralement assez fines. Elles sont également imperméables et ne craignent pas la rouille. Leur plus gros défaut réside toutefois dans le fait qu’elles ne sont pas assez isolantes, et exposent les racines de vos plantes aux variations de température, ce qui peut nuire à leur bon développement.

Le bois

Le bois, quant à lui, s’avère être un bon isolant naturel, et protège les racines des végétaux des écarts de température. Les jardinières en bois résistent bien au gel et sont assez solides. Ce matériau ne se fend ou ne casse pas si facilement, mais est particulièrement sensible à l’humidité. Il est donc préférable de choisir un modèle déjà traité ou de veiller à protéger le bois régulièrement à l’aide de traitements insecticides et fongicides, et en appliquant une lasure. Le bois possède également de véritables qualités esthétiques, et s’intègre facilement dans un jardin, et même à l’intérieur de la maison.

La résine

Souvent proposées dans de grandes dimensions, les jardinières en résine sont faciles à entretenir et affichent une bonne tenue. Légères mais résistantes, elles sont imputrescibles et ne craignent ni les intempéries, ni les rayons UV. Aucun risque donc, de les voir se décolorer au fil du temps. La résine offre par ailleurs de nombreuses possibilités en termes de finitions ou de coloris.

La terre cuite

La terre cuite est un matériau perméable à l’air et à l’eau. Les racines de vos plantes profiteront donc d’une bonne aération et d’un drainage efficace puisque l’eau de l’arrosage ne reste pas dans le pot. Idéales pour les plantes volumineuses, les jardinières en terre cuite sont très stables car assez lourdes. Elles sont en outre plutôt esthétiques mais très fragiles, et peuvent se briser facilement. La terre cuite est également sensible au gel une fois l’hiver venu.

Le béton

Les jardinières en béton ou en pierre reconstituée sont extrêmement solides. Elles sont conçues pour résister aux intempéries (pluie, grêle, vents violents…) et pour durer de longues années. Ce genre de modèle est donc tout indiqué pour les espèces vivant longtemps, comme les arbustes par exemple.