Comment protéger son abri de jardin en bois ?


Protéger un abri de jardin en bois

Lorsque vous choisissez votre abri de jardin en bois, plusieurs paramètres sont à prendre en compte, notamment l’essence du bois et le traitement qu’il a, ou qu’il n’a pas, reçu. En effet, suivant son essence, le bois va être plus ou moins bien résistant aux agressions extérieures. Il sera alors nécessaire de le traiter contre la moisissure et contre les insectes. On distingue principalement 2 types de bois pour les cabanes de jardin : les bois tendres et les bois exotiques.

Les bois utilisés pour la construction des abris de jardin

Les bois tendres que l’on trouve pour la confection des maisons de jardin sont particulièrement sensibles à l’humidité et aux insectes. Dans cette catégorie, on va retrouver principalement le pin ou l’épicéa. Il est à noter tout de même que l’épicéa est un bois légèrement plus résistant à l’humidité puisqu’il est moins poreux. Il sera nécessaire de le traiter de toute façon.

Les bois exotiques ont cela de merveilleux qu’il ne demande aucun traitement fongicide ni insecticide. En effet, leurs propriétés les protègent contre la moisissure et contre les termites ou autres insectes à larves xylophages (qui mangent le bois). On retrouve dans cette catégorie le mélèze, le cèdre rouge et le Douglas par exemple.

abri de jardin essence de bois

Les principaux ennemis des abris de jardin en bois

Contrairement à ses amis cabanons en métal et cabane en PVC, la maison de jardin en bois est constituée d’un matériau vivant. Le bois va donc réagir en fonction de la chaleur, de l’humidité, de la pluie et du soleil. Plus sensible que ses voisins en acier et en résine, il demande plus d’attention mais il apporte ce petit plus qui nous séduit tant. Prenez en soin en le protégeant de ses 3 grands adversaires.

L’humidité : L’ennemi à abattre

L’eau et le bois, ça ne fait pas bon ménage. Lorsque l’humidité s’installe dans le bois elle va permettre à la moisissure de se développer. Les champignons lignivores (se nourrissant de bois humide) font leur apparition au cœur du bois et il se met à pourrir. Et lorsque le bois pourrit c’est irréversible. Il devient quasiment impossible d’enrayer le phénomène. On ne peut plus alors que constater la lente décomposition de sa jolie petite cabane en bois.

L’humidité peut se développer principalement par le sol ou par le toit. Si le bois est en contact direct avec la terre, l’humidité s’infiltre par capillarité. Il est conseillé de monter l’abri sur une dalle de béton ou sur des plots s’il possède un plancher. Par le haut, l’humidité s’infiltre à cause d’un mauvais écoulement de l’eau de pluie qui stagne alors sur le toit. Dans ce cas, attention au revêtement qui est utilisé : un feutre bitumineux va s’abimer bien plus rapidement que des shingles par exemple.

abri de jardin humide à traiter

Les insectes : Ennemis publics numéro 2

Les insectes xylophages sont également une menace sérieuse pour les cabanes de jardin en bois. Lorsque le bois est vulnérable, suite au développement de champignons, par exemple, les insectes en profitent pour venir grignoter les planches. Certains insectes n’ont même pas besoin que le bois soit fragilisé pour s’attaquer lui. L’infestation se propage extrêmement rapidement, il faut donc être réactif. Mais parfois ça ne suffit même pas.

En effet, ce sont les larves qui ont été pondues par les insectes, qui se nourrissent principalement du bois et il peut se passer plusieurs mois, voire plusieurs années, avant que vous ne déceliez leur présence et cela peut être trop tard. Il est donc nécessaire d’être préventif et d’appliquer de toute façon un produit insecticide sur votre abri. Et comment ça se manifeste l’invasion d’insectes xylophages ? De petits trous apparaissent à la surface de l’abri de jardin en bois. Vous pourrez également trouver des traces sciures au sol.

Le soleil : Un ennemi, vraiment ?

Ah le soleil, on l’aime autant qu’on le fuit. Et bien c’est un peu pareil pour le bois. Exposé trop longtemps et sans aucune protection aux rayons UV, le bois va se craquer et il va changer de couleur. Un peu comme notre peau pourrait prendre un coup de soleil. Il adopte une teinte de plus en plus grise, pouvant même aller jusqu’au noir pour certains bois. Mais finalement rien de bien catastrophique comparé à l’humidité ou aux insectes.

Les dégâts restent superficiels et c’est surtout l’aspect de l’abri changent. C’est même un effet recherchés par certains ! Le bois qui grisonne ou qui noircit plait de plus en plus. La patine devient une valeur ajoutée et certains jardiniers font exprès de laisser leur maisonnette se doter d’une couleur grisonnante.

Comment traiter son abri de jardin en bois ?

Le traitement du bois de la cabane de jardin se fait grâce à des produits insecticides et fongicides. Ce sont des traitements incolores qui vont permettre de rendre le bois imperméable aux champignons et aux insectes. Pour la protection contre les UV, il est conseillé de choisir une lasure, dans la teinte de votre choix.

Est-il possible d’éviter de traiter son abri de jardin en bois ?

Tout à fait ! Vous pouvez faire le choix de ne pas avoir à traiter la cabane en bois mais dans ce cas il faudra bien la choisir dès le départ. Il existe des types de bois qui ne demandent aucun traitement et des traitements qui ne demandent aucun entretien.


abri de jardin en bois naturel
  • Le traitement hautes températures (THT) : Aucun produit chimique n’est utilisé pour ce traitement. Le procédé est simple : le bois est enfourné à des températures pouvant varier d’une centaine de degrés à plus de 250°C. De la vapeur d’eau ou de l’azote est injectée pour éviter tout risque d’inflammation. Le bois ainsi brûlé ne craint plus les conditions extérieures.
  • Le traitement autoclave : Ce traitement est réalisé par imprégnation. Le bois est inséré dans une machine qui va faire le vide et injecter le produit au cœur même du bois, par pression. Le bois obtient alors une couleur légèrement verte qui va disparaître avec le temps. L'abri traité autoclave est bien plus résistant, traité au cœur, le bois ne craint plus la moisissure ni les insectes.
  • Les bois exotiques : Certains bois n’ont besoin d’aucun traitement, tout simplement. Ce sont des essences qui résistent toutes seules aux champignons et aux insectes xylophages. L’avantage certain de ce bois, c’est qu’il ne demande l’utilisation d’aucun procédé couteux ni d’aucun traitement chimique. Il n’y a rien à faire pour le conserver de longues années.


Les étapes du traitement insecticide et fongicide du bois

Étape n°1 : Lorsque vous recevez votre cabane en kit, sortez toutes les pièces qui la composent. Prenez un pinceau et passez 2 couches de votre produit fongicide et insecticide sur toutes les pièces, de tous les côtés. Il est nécessaire de traiter également la face qui sera à l’intérieur de l’abri.
Étape n°2 : Laissez sécher le traitement pendant 48 heures. Attention de ne pas exposer vos pièces au soleil ou à l’humidité pendant ce temps de séchage. Cela pourrait altérer la qualité du traitement et même sévèrement endommager les différentes pièces.
Étape n°3 : Passez une couche de finition sur les différentes pièces.
Étape n°4 : Montez l’abri et appliquez à nouveau 2 couches de traitement lorsque la cabane est montée.
Étape n°5 : Appliquez une lasure ou une peinture sur le bois, afin de le protéger contre le soleil, les UV et la décoloration.

Pourquoi recommande-t-on de lasurer son abri en bois ?

Traiter un abri de jardin en bois

La lasure est un produit, souvent incolore, qui permet de protéger le bois contre les rayons UV. Elle évite ainsi qu’il ne perdre sa couleur d’origine et qu’il grise avec le temps. Il existe tout de même des lasures colorées, vous permettant de teinter votre abri si vous souhaitez qu’il adopte une teinte plus foncée. La lasure permet également d’apporter une légère protection supplémentaire contre la moisissure et les insectes mais elle ne dispense pas d’un véritable traitement fongicide et insecticide.

A quelle fréquence doit-on lasurer le bois ?

Selon la lasure que vous allez choisir, et l’intensité à laquelle votre chalet de jardin est exposé aux rayons UV, le temps entre deux lasures pourra être plus ou moins long. Avec un très bon produit, dans une région peu exposée, vous pourrez attendre jusqu’à 8 ans avant de renouveler l’application. Par contre avec un produit d’une gamme inférieure et/ou dans une région très souvent exposée au soleil, c’est tous les 2 ans qu’il faudra renouveler l’opération.

Choisir entre lasure et peinture

Le choix de la lasure ou de la peinture n’influera pas sur le niveau de protection de l’abri. Les deux solutions sont aussi efficaces l’une que l’autre pour contrer les rayons UV. La différence entre les deux est que la lasure pénètre à l’intérieur du bois. Elle laisse les veines et les nœuds du bois apparents permettant ainsi de garder un design traditionnel, plus naturel. La peinture, quant à elle, crée un film sur le bois et permet bien plus de fantaisie. Un vaste panel de couleurs s’offre à vous et vous pouvez même choisir un aspect mat ou plutôt brillant.

Si vous réalisez la peinture dans les règles de l’art elle vous demandera moins d’entretien que la lasure. En effet, comme on vient de le voir, la lasure demande à être renouvelée tous les 2 à 8 ans. Néanmoins, avec la lasure, si vous souhaitez changer le traitement de votre bungalow de jardin, un simple brossage sera nécessaire, alors qu’un véritable ponçage méticuleux sera indispensable pour retirer la peinture. Maintenant que vous avez tous les éléments en votre possession, vous n’avez plus qu’à faire votre choix !

A quelle fréquence doit-on entretenir un abri de jardin en bois ?

abri de jardin en bois porte verte

Suivant le traitement choisi, la fréquence de renouvellement ne sera pas la même. Il faudra également prendre en compte la région dans laquelle vous vivez, qui peut être plus ou moins exposée aux conditions climatiques difficiles et aux agressions extérieures.

Concernant la lasure, comme on a pu le voir précédemment, l’application est à prévoir tous les 2 à 8 ans.

Pour les traitements contre la moisissure et contre les attaques d’insectes, il est préconisé d’appliquer un traitement rapide tous les 2 ans puis de réaliser un traitement en profondeur tous les 5 à 10 ans.

Pour un abri de jardin qui a bénéficié d’un traitement autoclave, vous êtes tranquille au moins pendant 20 ans ! Après cela il pourra être nécessaire de passer un nouveau traitement afin de le protéger contre la moisissure et les insectes.

Nettoyer son abri de jardin en bois

Tout comme la fréquence d’entretien du bois, son nettoyage va dépendre du type de protection qu’il a reçu. S’il a été lasuré, un simple nettoyage avec une brosse nylon est possible, étant donné que la lasure pénètre dans le bois. Pour une cabane de jardin qui aura été peinte, de l’eau savonneuse pourra être utilisée. Attention d’utiliser une éponge et un détergent doux afin d’éviter d’endommager, de rayer ou de ternir la peinture. Ce serait dommage d’abimer votre abri en voulant lui rendre son éclat. Pour du bois teint (et non peint), il est conseillé d’utilisé du savon noir qui va permettre de redonner de l’éclat au bois.

Peindre son abri de jardin en bois


Choisir peinture pour abri de jardin en bois

Quelle peinture pour un abri de jardin en bois ?

Si vous avez choisi de peindre votre chalet, il faut savoir que plusieurs types de peinture s’offrent à vous. Il existe des peintures acryliques, brillantes, opaques ou même des vernis, des peintures lavables ou non, à base d’eau.

Si vous choisissez une peinture à l’eau, préférez-là pour l’intérieur. En effet, elle possède l’avantage de ne pas avoir d’odeur et de sécher très rapidement. Souvent facile à appliquer, elle n’est malheureusement pas faite pour résister aux UV, à la pluie et aux insectes. Pour l’extérieur on va préférer une peinture avec solvants, qui sont plus résistantes et qui sont lavables.

Si vous choisissez l’option vernis, sachez qu’il s’agit de la plus compliquée à réaliser. Elle demande une préparation importante avec un gros travail de ponçage en amont. La base du bois doit être parfaite. Il faudra ensuite de nombreuses couches réalisées avec une infinie précaution pour que le rendu soit esthétique. Elle ne laisse pas respirer le bois.

Vous pouvez choisir une peinture microporeuse. L’avantage de cette dernière est de s’adapter aux bois grâce à la présence de résine souple. Elle suit les mouvements du bois, ne se craquèle pas et subit moins l’humidité ce qui éviter le développement de la moisissure.

Quelles couleurs choisir pour la peinture de l’abri ?

C’est ça l’avantage de la peinture sur la lasure, c’est que vous pouvez faire ce que vous voulez ! Du jaune poussin au vert bouteille en passant par le rouge vif, vous êtes complètement libre. Sauf rares exceptions (près d’un monument historique par exemple) où le code d’urbanisme est plus stricte et impose certaines formes et couleurs. Mais dans la majorité des cas vous pouvez laisser libre court à votre imagination. Pour un design actuel préférez des teintes froides comme le gris anthracite ou le gris bleu.

Quand peindre l’abri de jardin en bois ?

Et oui, il y a des moments plus propices que d’autres pour peindre l’abri de jardin. L'automne ou le printemps sont plus indiqués par rapport aux températures. Une température trop froide et la peinture se figera et ne se fixera pas correctement. Trop de soleil ou de chaleur et c’est le problème inverse qui se produit. Attention tout de même à l’humidité particulièrement présente en automne ou au printemps. Pour bien faire choisissez un jour sec, un peu nuageux, pas trop froid ni trop chaud.