Quels outils de motoculture utiliser ?

L’utilisation de motobineuses et de motoculteurs vous permettra d'économiser votre énergie, ainsi que du temps, au moment de retourner la terre. Plus besoin des traditionnelles bêches, fourches ou binettes, puisqu'après un seul passage, votre terre sera prête à être semée. Il existe différents outils de motoculture : la motobineuse électrique, la motobineuse thermique et le motoculteur.

Champ de terre avec plantations.

La motobineuse

Les motobineuses ont l’avantage d’être légères, ce qui facilite leur utilisation. On les utilise généralement pour les petites ou moyennes surfaces. La motobineuse fonctionne grâce à un moteur permettant la rotation d’un ou deux jeux de fraises. Ce sont ces fraises qui vont trancher la terre pour la retourner.

La motobineuse possèdent de nombreux avantages :

  • Possibilité de choisir entre motobineuse thermique et motobineuse électrique.
  • Légère, la motobineuse est plus maniable que le motoculteur.
  • Rapidité et facilité de travail de la terre.
  • La motobineuse prend moins de place et se range plus facilement.

La motobineuse se décline en deux types : électrique et thermique.

La motobineuse électrique

Motobineuse électrique.

La motobineuse électrique possède l’avantage d’être légère. Elle pourra être manipulée en toute simplicité. On optera pour une motobineuse lorsque de petits travaux doivent être réalisés. Une motobineuse électrique ne s’attaquant qu’à la couche supérieure de la terre, elle ne permet pas un travail en profondeur. On va l’utiliser pour mélanger l’engrais et la terre ou encore pour désherber rapidement, par exemple.

La motobineuse électrique présente l’avantage d’être silencieuse. Ces appareils sont très appréciés en milieu urbain puisqu’ils gênent pas le voisinage. Ils nécessitent un raccordement à l’électricité, donc votre terrain ne devra pas se trouver trop loin d’une prise électrique. Le fil peut parfois devenir encombrant, et il faut bien faire attention à ne pas passer dessus.

La motobineuse thermique

Motobineuse thermique.

La motobineuse thermique est plus puissante que la motobineuse électrique. Elle possède un moteur qui se trouve juste derrière les fraises, d’une puissance de 4 à 6 CV. Les motobineuses thermiques présentent l’avantage d’être plus autonomes et de couvrir une plus grande surface. Il est possible de les utiliser plus longtemps et dans un terrain dépourvu d'alimentation électrique puisqu'elles fonctionnent à l'essence.

La motobineuse thermique est aussi plus bruyante et plus polluante. Son entretien est plus contraignant qu’une motobineuse électrique et elle est également plus lourde, du fait de son moteur. La motobineuse thermique est à privilégier si vous habitez dans une zone rurale et si la surface à retourner est relativement importante.

Le motoculteur

Un motoculteur thermique.

Le motoculteur est plus puissant que la motobineuse et s’utilise pour les travaux plus importants. Ce ne sont pas les fraises qui font avancer le motoculteur, mais des roues qui permettent de manœuvrer plus facilement. Afin de faciliter son utilisation, il est possible de choisir sa vitesse de travail et d’enclencher la marche arrière. Les motoculteurs sont toutefois plus lourds que les motobineuses et demandent tout de même un effort important.

Le motoculteur va pouvoir être utilisé pour labourer un potager ou pour faire du gazon, ce qui serait trop fastidieux avec une motobineuse. Son moteur peut atteindre une puissance de 10 CV. Sa capacité de travail est également plus importante puisqu’elle peut aller jusqu’à 80 cm, ce qui permet un gain de temps considérable. Il est même possible d’ajouter une charrue bineuse qui sera tractée par le motoculteur. Les motoculteurs sont néanmoins plus encombrants que les motobineuses et l’entretien de ce type d’appareil est plus fastidieux.

La tarière

Une tarière thermique.

Les tarières sont utilisées lors de travaux de forage. Cet outil s’utilise pour planter des cultures mais aussi pour stabiliser les palissades en creusant dans le sol. Les tarières permettent de travailler les sols difficiles sans fournir d’efforts trop importants. Les tarières à usage domestique ont un diamètre de mèche allant de 8 à 20 cm. Ces outils sont parfaits pour planter des piquets de clôtures ou des arbres.