Le nouveau test de la tour à pommes de terre de CarréPotager

A l’heure du manger mieux, de la production pour soi, une nouvelle forme de culture voit le jour : la culture verticale. On lui trouve un avantage considérable, la culture verticale prend très peu de place. Un petit jardin, une terrasse et même un petit bout de balcon sont suffisants pour faire pousser ses légumes. Faire pousser ses légumes en ville, c’est maintenant possible.

Il y a quelques temps nous vous présentions la tour à pommes de terre, notre nouveauté de l’été. Cette année nous avons testé une nouvelle méthode, et nous l’avons adoptée. Résultat : une méthode plus simple, plus rapide et plus rentable.

Le montage et la plantation des pommes de terre

Contrairement à notre test précédent, la tour à pommes de terre a été montée en une seule fois. Le principe est simple : Deux étages de planches sont montés, le terreau et plusieurs bulbes de pommes de terre sont installés. Pour permettre aux futures tiges de sortir et de profiter du soleil, les 4 planches suivantes sont décalées, ce qui crée un espace. Les 4 planches du dessus sont emboitées normalement puis on ajoute le terreau et les bulbes de pommes de terre.

Ces étapes sont répétées jusqu’au montage complet de la tour. Pour pouvoir arroser convenablement toutes les pommes de terre, sans noyer celles du haut et assécher celles du dessous, on a installé un tuyau percé qui permet d’arroser à tous les niveaux de la tour. Nous avons utilisé la totalité d’un sac de bulbes (20 à 25 bulbes) contre seulement 3 avec l’ancienne technique. Il n’y a donc aucun gâchis de bulbes, tout est utilisé.

L’entretien de la tour à pommes de terre

L’entretien de la tour est très simple. Il suffit d’arroser 2 fois par semaine grâce au tuyau placé dans la terre et de laisser pousser les pommes de terre tranquillement. La tour se fait complètement recouvrir de feuilles. Les pommes de terre qui poussent en hauteur ne se font pas attaquées, elles ne se font pas mangées et craignent moins les maladies. Il faut ensuite attendre que les feuilles se fanent, entre juin à septembre suivant la variété de pommes de terre choisie (tardive ou primeur).

Lorsque les feuilles sont fanées, il faut couper les tiges à ras pour continuer à faire grossir les bulbes. Vous avez le choix de laisser les pommes de terre dans la tour, qui sert alors de stockage jusqu’à ce que vous en ayez besoin ou vous pouvez les récolter. Grâce à cette technique la pomme de terre continue de grossir sans risque de pourrir.

La récolte des pommes de terre et le démontage de la tour

Lorsque les feuilles sont fanées la récolte peut commencer. Il suffit alors de retirer les planches de la tour en commençant par le haut et de retirer la terre au fur et à mesure. Si vous avez peur de salir votre balcon ou votre terrasse pensez à mettre la terre directement dans un sac ou dans un seau. Nous avons découvert une récolte fructueuse, avec beaucoup de grosses pommes de terre et nous avons pu remplir un bon cageot.

Les avantages de cette nouvelle technique.

  • Pas de gâchis de bulbes puisqu’ils sont tous utilisés.
  • Des pommes de terre plus grosses, qui ont le temps de se former.
  • Un meilleur rendement.
  • Une méthode plus facile puisque la tour est montée en une seule fois.

Tout savoir sur la Tour à Pommes de Terre
Le premier test de la Tour à Pommes de Terre