Mon Aménagement Jardin Serre
Serre traditionnelle, serre tunnel, serre adossée ou mini serre, retrouvez notre sélection de serres et d'accessoires. Pour savoir comment choisir le modèle le plus adapté à votre projet, consultez notre dossier serre de jardin.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5

Nos meilleurs conseils dans le choix de votre serre.

La serriculture consiste à faire pousser fruits, légumes, fleurs et arbustes sous serre, dans des conditions adaptées aux types de végétaux cultivés. Ces conditions, notamment la luminosité, la température (par effet de serre), le taux d’humidité et la ventilation, sont contrôlées de sorte à améliorer et à accélérer la croissance et la production. Les serres sont également utilisées pour protéger les plantes les plus fragiles, surtout en hiver.

Les principaux types de serres

Il existe différents types de serres :

  • La serre traditionnelle, ou anglaise, est dotée d’une structure légère projetant un minimum d’ombre. Idéale en tant que serre froide ou chaude, elle possède des parois rigides et transparentes conçues en verre ou en plastique, généralement en polycarbonate. Elle laisse passer beaucoup de lumière, ce qui est indispensable au bon développement des plantes, et prend souvent la forme d’une petite maison. Une telle serre peut constituer un véritable élément de décoration pour le jardin, selon le modèle choisi.
  • La serre tunnel est composée d’arceaux métalliques sur lesquels repose un film souple en plastique. Cette bâche est parfois doublée, pour une meilleure isolation. Facile à installer et peu coûteuse, elle n’est cependant pas très élégante et est plus fragile qu’une serre traditionnelle. Elle est également sensible au vent, ce qui engendre des déperditions de chaleur parfois importantes.
  • La serre adossée prend la forme d’une demi serre traditionnelle souvent accolée au mur de la maison. Elle profite ainsi de la chaleur de votre habitation, et est mieux isolée. Elle ne bénéficie toutefois pas du même ensoleillement que les serres autoportantes, puisqu’elle souffre de l’ombre projetée par le bâtiment auquel elle est collée. Ce type de serre pourra être transformé en jardin d’hiver.
  • Parfaites pour les petits espaces (balcons, terrasses ou petits jardins), les mini serres sont idéales pour la germination des graines, pour les semis et boutures ou pour le forçage des fruits et légumes, entre autres. Elles prennent diverses formes : mini serres tunnels, châssis, petites serres adossées ou serres purement décoratives.

Quels matériaux pour sa serre de jardin ?

Les serres de jardin sont généralement dotées de structures en aluminium, en acier ou en bois, parfois avec embase. Chacun de ces matériaux possède avantages et inconvénients, qu’il faut connaître avant de faire son choix.

  • L’aluminium est un métal résistant, léger et inoxydable. Les structures en aluminium ne demandent donc que très peu d’entretien. De plus, l’armature étant d’ordinaire plutôt fine, elle ne projette que très peu d’ombre.
  • L’acier est également très solide, ce qui le rend idéal pour les structures des grandes serres. Il est en revanche sensible à la corrosion s’il n’est pas galvanisé.
  • Le bois, plus rare, est bien plus esthétique. Il possède également de belles propriétés isolantes, mais l’armature étant souvent plus large, une telle structure projette plus d’ombre. Le bois nécessite par ailleurs davantage d’entretien.

Pour ce qui est des parois, on retrouve principalement deux types de matériaux : le verre et le plastique, souvent du polycarbonate pour les parois rigides, ou du PVC pour les bâches des serres tunnels.

  • Le verre possède l’avantage d’être parfaitement transparent. Il laisse en effet passer 90% de la lumière. Plus esthétique que le plastique, il garde également mieux la chaleur et ne nécessite que peu d’entretien. Il est toutefois lourd et fragile, et se brise relativement facilement. Le verre trempé, plus résistant que le verre horticole, est cependant moins dangereux que ce dernier, puisqu’il se casse en morceaux non tranchants.
  • Le polycarbonate est bien plus résistant que le verre, mais est légèrement moins transparent, puisqu’il laisse passer environ 80% de la lumière. Les parois en polycarbonate existent en plusieurs épaisseurs, pour une isolation plus ou moins efficace. Le polycarbonate est souvent traité anti-UV, ce qui évite le jaunissement et donc l’opacité progressive des parois. Il s’agit également d’un matériau très léger, vulnérable en cas de fortes rafales de vent.
  • Les bâches des serres tunnels sont généralement faites en PVC ou en polyéthylène. Elle laissent passer environ 90% de la lumière et sont peu coûteuses. Mais ces films souples ne sont pas de très bons isolants, et une serre tunnel peut perdre jusqu’à 80% de sa chaleur une fois la nuit venue. Les bâches peuvent également jaunir ou se détériorer, et devront être remplacées de temps à autre. Il est préférable de choisir une bâche traitée pour éviter son ternissement.

Bien installer sa serre

L’installation et l’orientation d’une serre dépendent du type de culture à laquelle vous la destinez et à la région dans laquelle vous vivez, mais en général, il est préférable de choisir un endroit ensoleillé afin d’offrir à vos plantes un maximum de lumière tout en réchauffant l’intérieur de la serre rapidement. L’emplacement de votre future serre devra être plat, ferme et si possible, à l’abri du vent.

Orientez les côtés les plus longs vers le sud et choisissez un endroit dégagé pour éviter que l’arbre, le mur ou la clôture à proximité de votre serre ne projettent trop d’ombre. Vous éviterez par la même occasion les chutes de branches ou les salissures. Si vous avez opté pour une serre adossée, privilégiez le mur de la maison qui est orienté vers le sud et l’angle qui projette le moins d’ombre.