Les piscines

Il n’est pas nécessaire de se ruiner pour profiter d’une piscine dans son jardin. Les piscines enterrées ne sont pas la seule alternative. Il existe aussi des piscines hors-sol et des piscine semi-enterrée, en bois ou en acier, qui répondront tout aussi bien à votre demande, en s’adaptant à votre budget.

La piscine hors-sol

La piscine la plus abordable est bien sûr la piscine gonflable. Mais ce type de bassin est plus petit et moins résistant qu’une piscine en dur. Lorsque l’on veut bénéficier d’une piscine avec un bassin un peu plus grand, mais qu’on ne veut pas se ruiner, la bonne alternative est d’opter pour une piscine en kit. Ces piscines hors-sol sont bien plus abordables qu’une piscine creusée, puisqu’elles ne nécessitent pas ou peu de travaux et que la pose peut s’effectuer sans l’aide d’un professionnel.

Piscine hors-sol en bois

Pour monter une piscine hors-sol, il suffit d’un week-end et de 2 à 3 personnes. Les piscines sont livrées en kit, avec une notice d’assemblage qu’il suffit de suivre pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Des travaux préalables ne sont pas toujours nécessaires. Il va parfois falloir aplanir le sol pour qu’il soit bien droit et que la piscine ne penche pas, ou couler une chape de béton pour que la piscine soit stable si le sol est trop meuble. Néanmoins, il est parfois possible de poser directement sa piscine sur le sol, sans rien avoir à faire.

Les piscines hors-sol présentent aussi l’avantage de pouvoir être retirées lorsqu’elles ne servent plus. Ainsi, si vous disposez d’un petit terrain et que vous souhaitez en profiter le reste de l’année, sans avoir la piscine dont vous ne vous servez pas en plein milieu, vous pouvez démonter votre piscine et la ranger jusqu’à l’été prochain. Vous pouvez aussi faire le choix de garder votre piscine toute l’année, pour ne pas avoir à la remonter l’été prochain. Il suffit alors de la mettre en hivernage. L’avantage de ne pas démonter votre piscine est que vous ne la fragilisez pas. Au bout de plusieurs montages et démontages il est possible que la piscine rencontre des problèmes d’étanchéité et d’usure. De plus, si vous la rangez chaque hiver, il faudra la vider et la remplir à nouveau l'été suivant, ce qui engendre une lourde dépense en eau. Lorsqu'elle est traitée, l'eau de la piscine peut rester plusieurs années sans être changée.

L’autre avantage de la piscine hors-sol en kit est qu’elle s’adapte à des terrains même petits. Il est possible de trouver des piscines qui ne mesurent que 3 mètres de diamètre. Elles prennent peu de place mais permettent tout de même de disposer d’un espace d’eau plus important qu’avec une piscine gonflable. Comme elles sont assez hautes, il suffit d’enlever l’échelle pour que les enfants en bas âge ne puissent pas y accéder. Il n’est pas nécessaire de construire un abri ou d’autres protections particulières, même s’il est dans tous les cas vivement recommandé de ne pas laisser un enfant jouer près de la piscine, sans surveillance.

La piscine semi-enterrée

Une piscine semi-enterrée, comme son nom l’indique, n’est pas entièrement enterrée dans le sol. Il reste une partie de la piscine qui n’est pas sous terre. Cela peut se présenter de deux façons : Ou la piscine possède un côté hors-sol et un côté enterré, sur lequel où l’on va pouvoir construire une terrasse par exemple, ou la piscine a l’apparence d’une piscine hors-sol, mais elle est plus profond qu’on ne le présage, puisque la partie basse est enterrée.

Piscine semi-enterrée en bois.

La piscine enterrée

Construire une piscine enterrée ou creusée est un projet beaucoup plus important. Il va vous demander de l’argent et de la patience. Si vous attendez les beaux jours pour vous décider à vous procurer une piscine enterrée, il n’est pas certain que vous puissiez l’utiliser dès l’été.

Piscine enterrée.

Elle offre de nombreux avantages. C’est une piscine plus esthétique, qui apporte une plus value à votre maison. Elle est aussi plus pratique, il n’y a pas besoin de monter sur une échelle pour entrer dans la piscine, mais simplement de s’y glisser. Il est possible d’obtenir de très grandes surfaces et de plus grandes profondeurs. C’est une piscine qui est installée durablement, il n’y aura pas besoin de la changer dans plusieurs années comme il faudra le faire avec une piscine hors-sol.

Néanmoins, entreprendre de tels travaux demande un temps de réflexion. Ces travaux vont être très importants et très couteux. Il va être nécessaire de faire appel à un professionnel. Il va falloir préparer le terrain et le terrassement, construire la structure de la piscine, installer tous les équipement de nettoyage et d’entretien, poser du revêtement et apporter toutes les finitions nécessaires (équipement, abri, terrasse, sécurité…). De plus, installer une telle piscine demande souvent un permis de construire.

Piscine en bois ou piscine en métal.

Lors de l’achat d’une piscine hors-sol ou semi-enterrée, vous pourrez choisir parmi des piscines en bois ou des piscines en métal.

La piscine en bois

Piscine hors sol en bois.

La piscine en bois est la plus esthétique des deux matériaux. Son aspect naturel s’adapte plus facilement avec votre jardin.

Il est nécessaire d’entretenir régulièrement sa piscine en bois pour la protéger de l’eau et du soleil. Cela demande un peu de temps, mais une piscine en bois traité est bien plus résistante et durable, qu’une piscine en bois non traité.

Lorsque la piscine en bois est très longue, il est préférable de l’enterrer sur quelques centimètres pour lui apporter plus de solidité. Un bois exotique sera plus solide qu’un bois européen. Vous pouvez même opter pour du bois composite, qui ne demande pas de traitement, qui est meilleur marché et qui évite les échardes.

La piscine en métal

Les piscines en métal sont moins esthétiques que les piscines en bois et peuvent casser l’harmonie de votre jardin. Néanmoins elles présentent de nombreux avantages qui peuvent faire oublier son aspect.

L’acier est moins cher que le bois. Pour le même prix, la surface de la piscine sera bien plus importante. Il est aussi plus solide et la piscine restera intacte plusieurs années. C’est un matériau très facile à entretenir, qui ne demande qu’un peu d’eau et de savon pour rester propre. Comme pour les piscines en bois, il est tout à fait possible d’enterrer une partie de votre piscine en acier.

Il existe aujourd’hui des piscines en acier imitation bois. Elles vous apportent tout le côté pratique de l’acier : solidité, aucun entretien, prix moins élevé, et le côté esthétique du bois.

Piscine hors sol en bois.

Choisir l’emplacement de sa piscine

Pour savoir où mettre votre piscine dans votre terrain, vous pouvez suivre ces quelques recommandations :

  • Près d’un point d’eau pour faciliter le remplissage de la piscine.
  • Près d’une prise électrique pour brancher la pompe qui va filtrer l’eau.
  • Loin des arbres pour éviter qu’ils ne salissent l’eau en perdant leurs feuilles et leurs branches.
  • Loin de l’ombre pour que l’eau puisse chauffer un maximum.
  • A l’abri du vent pour qu’il ne refroidisse pas l’eau.
  • A 3 mètres du jardin de vos voisins.

Sécuriser sa piscine

Suivant la piscine que l’on a, on ne va pas la sécuriser de la même manière. Une piscine hors-sol demande moins de dispositifs de sécurité puisque la hauteur de la piscine est déjà un obstacle pour le passage des jeunes enfants. Néanmoins, les risques de noyades sont encore présents avec les piscines hors-sol. Pour cela il est nécessaire de toujours retirer l’échelle après chaque baignade, de bâcher la piscine lorsqu’elle n’est pas utilisée et de surveiller les jeunes enfants qui jouent près d’une piscine.

Pour une piscine enterrée ou semi-enterrée, il est possible d’installer un système d’alarme ou un abri, fermé dès que la piscine ne sert plus.

Entretenir l’eau de la piscine

Lorsque la piscine est installée, il faut entretenir l’eau pour qu’elle ne se salisse pas et reste agréable pour la baignade. Pour cela il est nécessaire d’installer un système de filtration d’eau pour que les impuretés soient aspirées. Un aspirateur manuel ou automatique permettra aussi de nettoyer les parois et le fond de la piscine, pour aspirer les impuretés qui n’ont pas été nettoyées par le filtre.

Il faut aussi désinfecter l’eau régulièrement, grâce à du chlore ou de l’oxygène actif. Le chlore est plus efficace pour le nettoyage de l’eau et du filtre mais l’oxygène actif est plus doux et permet de ne pas irriter la peau ni les yeux.

Respect de la réglementation

Que la piscine soit hors-sol, semi-enterrée ou enterrée, il est nécessaire de respecter quelques règles. Bien qu’elles soient considérées comme des constructions éphémères, il peut aussi être nécessaire de déclarer l’installation d’une piscine hors-sol.

Pour savoir si vous devez ou non faire une déclaration préalable ou demander un permis de construire, il va falloir se baser sur les dimensions du bassin, sa durée d’installation et la présence ou non d’un abri. Jusqu’en 2007 il existait une règle qui disait qu’en dessous de 60 cm de hauteur, il n’était pas nécessaire de déclarer quoi que ce soit. Cette règle ne s’applique plus aujourd’hui et c’est la dimension du bassin qui compte.

Le code de l’urbanisme dispose que les piscines, dont le bassin est inférieur ou égal à 100 m² de superficie et à 1,80 m de hauteur, doivent faire une déclaration préalable de travaux auprès de leur mairie. Néanmoins, les piscines hors-sol de 10 m² ou moins sont exemptées de cette déclaration, sauf si le terrain se situe dans un secteur sauvegardé ou site classé. Les piscines hors-sol de plus de 10 m² sont aussi dispensées de cette déclaration si elle sont enlevées au bout de 3 mois (ou de 15 jours pours les sites classés). Pour les piscines enterrées et semi-enterrée, ainsi que pour les piscines hors-sol dont la superficie est supérieure à 100 m², ou dont l’abri est supérieur à 1,80 m, il est nécessaire de demander un permis de construire.