Les brise-vues

Lorsque l’on veut profiter de son jardin ou de sa terrasse on souhaite un peu d’intimité. Qu’y a-t-il de plus désagréable que de se sentir observé chez soi ? Investir dans des brise-vues est ce qui paraît le plus judicieux pour échapper aux regards indiscrets et se sentir chez soi aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Mais comment choisir parmi tout ce qu’on vous propose : haies artificielles, canisses, palissades ou encore claustras. Quelques conseils pour faire le bon choix.

La haie artificielle.

La haie artificielle apporte les avantages d’une haie naturelle, sans ses inconvénients. Si vous la choisissez de bonne qualité, il faudra vous approcher très près pour constater qu’elle est bien artificielle. Elle possède de nombreuses qualités : Le traitement contre les UV permet de ne pas perdre la couleur rapidement, et ainsi de garder un aspect naturel beaucoup plus longtemps. Elles sont aussi ignifugées. Traitées contre le feu, elles peuvent être posées près du barbecue, sans risque d’incendie.

Une haie artificielle s’installe facilement et rapidement dans votre jardin. Il suffit de fixer votre rouleau ou vos brins, suivant la pose que vous aurez choisie. Le rendu le plus naturel sera, bien souvent, obtenu par la pose de brins. Plus une haie est fournie en brins, plus elle est opaque. En plus, elle permet d’embellir aussi bien l’intérieur que l’extérieur de votre terrain, puisqu’elle est recto-verso.

Haies artificielles à 110 brins et 243 brins

Une haie artificielle apporte encore d’autres avantages par rapport à son haie naturelle : Etant en PVC, les haies artificielles ne craignent ni le soleil, ni le gel. Elles peuvent passer l’hiver dehors sans problème et permettent de garder cet effet brise-vue, contrairement à une haie naturelle qui ne vous protègera plus aussi bien l’automne et l’hiver. Le plastique ne pousse pas, il ne faut donc pas le tailler comme il est nécessaire de le faire avec une haie naturelle. En plus de cela, le plastique n’attire pas les insectes, vous êtes donc plus tranquille.

Les brise-vues en bois

Si vous souhaitez absolument à ce que vos brise-vues soient naturels, vous pouvez opter pour des canisses en osier, de la brande de bruyère ou pour des panneaux en bois. Simples à installer, ces brise-vues sont les plus esthétiques, puisqu’ils se fondent dans le décor.

Les panneaux en bois sont solides et présentent le double avantage de vous protéger des regards et de bien vous protéger du vent. Les dimensions standard de ce type de clôture sont de 1,80 x 1,80 m de largeur et de hauteur. Leur grande taille et leur opacité totale vous assure une intimité importante. Ces panneaux se fixent grâce à des pattes qui sont coulées dans le béton. Vous pouvez en choisir la teinte pour que les panneaux s’accordent au maximum à votre jardin.

Palissade en bois.

L’inconvénient des brise-vues naturels.

Leur inconvénient est leur fragilité. Exposés toute l’année à toute sorte de conditions climatiques : vents violents, chaleur intense, grands froids, pluies diluviennes, ils ont du mal à résister longtemps et doivent être changés régulièrement. Pour les changer le moins souvent possible il faut en prendre soin en les traitant régulièrement et en appliquant une couche de lasure sur les panneaux en bois.

Les brise-vues composites

Si vous ne souhaitez pas avoir à entretenir vos brise-vues et que vous ne souhaitez pas en changer régulièrement, il vous reste l’option des brise-vues en composite. On trouve des brise-vues en PVC ou en résine tressée par exemple.

L’idée reçue numéro 1 est que le synthétique n’est pas esthétique. Bien que les rouleaux bas de gamme, verts, qui se déroulent sur un grillage soient peu esthétiques, ce n’est pas le cas de tous les brise-vues. Certains brise-vues imitent très bien le bois, le bambou ou le roseau par exemple.

Canisse en PVC imitation roseaux.

Les brise-vues synthétiques présentent une meilleure résistance dans le temps, aux intempéries et aux chocs. Ils tiendront plusieurs années sans se dégrader. S’ils sont protégés contre les UV, ils ne perdront pas leur couleur. Ils sont aussi moins chers que les brise-vues en bois, ce qui n’est pas négligeable lorsque l’on dispose d’un budget serré. De plus, ils n’ont rien à envier aux brise-vues naturels puisqu’ils occultent très bien votre jardin.

Les brise-vues synthétiques s’installent aussi bien autour du jardin, que de la terrasse ou encore du balcon. Leur mise en place est relativement facile.

La réglementation

Lors de l’installation de certains types de brise-vues il est nécessaire de connaître la réglementation. Certaines communes ne vont rien demander, mais d’autres peuvent vous demander de faire une déclaration de travaux, voir d’obtenir un permis de construire. Cela va dépendre du plan local d’urbanisme. Pour cela renseignez-vous dans votre mairie. Renseignez-vous au passage de la hauteur maximale de la clôture que vous avez le droit d’installer et la distance qu’il faut respecter entre votre cloison et la voirie.

Ces autorisations vont surtout être nécessaires lors de l’installation de panneaux ou claustras. De plus, si ces claustras sont utilisés pour séparer votre jardin de celui des voisins il est nécessaire qu’ils en soient informés préalablement. Si vous être en copropriété c’est le syndic qui doit en être informé.

Installer des brise-vues

L’installation de brise-vues doit nécessairement se faire sur un support déjà existant. Souvent c’est un grillage qui va servir à supporter les brise-vues. Si vous ne disposez pas déjà d’un support il va falloir le créer à l’aide de poteaux et de fil de fer. Il faut alors installer des poteaux à une distance régulière les uns des autres, et les relier grâce à du fil de fer sur plusieurs hauteurs. Si vous habitez dans une région qui est soumise aux vents violents, pensez à réduire l’espace qu’il existe entre les poteaux pour consolider le tout.

Il existe différentes façons de fixer le brise-vue à son support. On peut utiliser du fil de fer, en liant manuellement le grillage et le brise-vue. On peut y ajouter des clips en plastique qui vont permettre de fixer plus fortement le brise-vue pour éviter qu’il ne se détache ou ne s’envole. Pour les clôtures en grillage il est possible d’agrafer le brise-vue. Cette méthode est discrète et permet de bien maintenir le brise-vue. Des tendeurs permettent de faire passer un fil et se fixent entre deux poteaux. On lie le brise-vue et le grillage en faisant passer le fil puis il suffit de tirer sur le fil pour le serrer.