Les abris d’animaux

Vos animaux ont eux aussi droit à leurs abris, surtout lorsqu’ils vivent essentiellement à l’extérieur. Que ce soit la niche de votre chien, la volière pour vos oiseaux, le poulailler ou le clapier à lapins, apprenez à choisir l’abri pour animaux qui leur correspond le mieux, suivant leur nombre, leur taille et la taille de votre terrain.

Choisir sa niche

Lorsque vous choisissez la niche de votre chien, vous devez être vigilent sur certains points pour que votre compagnon à quatre pattes se sente chez lui. Vous devez vous débarrasser de certaines idées reçues pour lui proposer un confort optimal.

Niche à chien en bois

Matériau de la niche

Le bois est le matériau le plus adapté à une niche. C’est elle qui va protéger au mieux votre chien des insectes. C’est aussi un très bon isolant, qui permettra d’éviter les variations de températures trop importantes. En hiver, elle gardera mieux la chaleur et en été elle sera plus fraiche. Une niche en plastique, au contraire, rend l’atmosphère étouffante en été et glaciale l’hiver. L’autre avantage de la niche en bois est que vous pouvez la repeindre facilement pour la personnaliser. Faites attention à bien utiliser une peinture qui ne soit pas toxique pour votre animal.

Taille de la niche

Une idée reçue est de croire que plus la niche que vous choisirez sera grande, plus votre chien sera heureux. Ce n’est pas le cas parce que si une niche est trop grande votre chien ne pourra pas se blottir contre les parois. Il est nécessaire que le chien chauffe la niche grâce à la chaleur que son corps dégage. Si la niche est trop grande il aura froid. Il pourra aussi se sentir moins en sécurité. Attention quand même à ne pas en choisir une trop petite, sinon votre chien ne sera pas à l’aise pour dormir. Il faut qu’il puisse se retourner comme il l’entend, sans se sentir gêné.

Emplacement de la niche

L’emplacement de la niche est important pour que votre chien n’ait ni trop froid, ni trop chaud. Pensez à la mettre à l’ombre afin que votre chien n’ait pas trop chaud en plein été. Protégez la au maximum du vent, surtout en hiver, pour que celui-ci ne refroidisse pas considérablement la température de la niche. Il est conseillé de mettre l’ouverture face au sud ou face à l’est. Si possible évitez de la mettre près d’un chemin ou d’une route. Le bruit des voitures et des personnes qui passent pourrait l’énerver et le faire aboyer sans arrêt. Il sera plus calme s’il est isolé des routes.

Protéger la niche du froid

Pour protéger au maximum votre chien du froid, il existe plusieurs solutions lors du choix de la niche et de ses accessoires.

Une niche qui comporte des pieds est préférable. Elle va isoler la niche du sol ce qui va éviter à l’humidité et au froid de remonter par le plancher. Si elle ne dispose pas de pied vous pouvez simplement la poser sur des briques par exemple.

Il est possible d’ajouter une porte, souvent en plastique, sur la niche. Elle s’ouvre aussi bien vers l’intérieur que vers l’extérieur et permet au chien d’être isolé du froid et de la pluie. Vous pouvez en plus ajouter un tapis isolant sur le sol et sur les parois pour le protéger au maximum.

Néanmoins, gardez à l’esprit que lorsque les nuits sont froides, il est préférable de faire rentrer son chien dans la maison. La niche doit rester un endroit qu’il apprécie. Elle est choisie dans le but d’améliorer le confort de l’animal et attacher un chien toute la journée et toute la nuit à sa niche est inconcevable.

Choisir son poulailler

Poulailler en bois

Pour loger et protéger vos poules il est important de faire les bons choix lors de l’achat d’un poulailler. Un poulailler ne se compose pas seulement d’un abri dans lequel vont dormir vos poules. Un poulailler comporte aussi un pondoir, de préférence un perchoir, un parcours et pour leur confort vous pouvez aussi acquérir un bac à sable.

Lorsque vous choisissez votre abri, préférez un abri en bois dont les lattes de bois sont supérieures à 1,2 cm d’épaisseur. Si les parois sont moins épaisses, le poulailler sera fragile et froid en hiver. Vos poules seront dans l’abri essentiellement pour pondre et pour passer la nuit. On y trouve les perchoirs et le pondoir. Le pondoir doit être un peu isolé de l’abri et peu éclairé pour que les poules se sentent en sécurité pour pondre. Ce pondoir s’ouvre souvent par le dessus pour vous permettre de récupérer facilement les œufs. On compte un pondoir pour deux à trois poules. Pour dormir, les poules ont besoin d’être perchées, c’est pourquoi il est nécessaire de disposer d’un perchoir dans votre abri.

Pondoir et perchoir de poulailler en bois

Pour la taille de l’abri il faut compter entre 1 et 2 m² pour accueillir 3 à 4 poules. Cela va en fait dépendre de la taille de vos poules, certaines races sont plus grosses que d’autres, et de la façon dont vous souhaitez les élever. Si vos poules sont dans votre terrain toute la journée et ne rentrent que le soir dans leur abri, elles n’ont pas besoin d’avoir beaucoup d’espace. En plus, les poules dorment serrées les unes aux autres. Mais si vous décidez de ne pas libérer vos poules dans votre terrain et de les laisser dans leur parcours, leur abri devra être grand pour qu’elles se sentent à l’aise. Il faudra nécessairement un parcours de 10 m² pour 2 à 3 poules. Le parcours sert généralement à laisser sortir les poules en toute sécurité le soir et la nuit, sans qu’elles aient à attendre que vous veniez leur ouvrir.

Un bac à sable est un plus. Il permet aux poules de se rouler dans le sable et ainsi de se débarrasser des parasites. Un petit bac contenant du sable fera leur plus grand bonheur.

L’emplacement du poulailler.

Il faut choisir un poulailler qui possède des pieds pour le surélever. Les poules pourront monter dans leur poulailler à l’aide d’une rampe. Cela évitera à l’humidité de s’infiltrer dans le poulailler. Les poules sont extrêmement sensible à l’humidité et détestent ça.

Il ne faut pas que le poulailler soit placé en courant d’air pour ne pas qu’elles tombent malade. Pour cela préférez une ouverture vers l’est, ce qui va permettre d’éviter les vents dominants.

Votre poulailler doit être protégé des prédateurs. Si l’abri comporte des trous d’aération grillagez-les parce qu’une belette peut très bien se faufiler dans un trou de 2,5 cm de diamètre !

Entretenir son poulailler

Une fois vos poules bien installées et leur poulailler sécurisé, il est nécessaire de l’entretenir régulièrement afin que les poules ne développent aucune maladie. Pour cela il faut renouveler la litière toutes les semaines et en profiter pour regarder si tout va bien. Il faut aussi nettoyer et désinfecter le matériel régulièrement. Une fois par an, il est conseillé d’effectuer un vide sanitaire. Un vide sanitaire consiste à tout retirer de l’abri (matériel et litière) et nettoyer tout le poulailler à l’aide d’un nettoyeur haute pression. Vous pouvez ensuite traiter tout le poulailler à l’aide d’un désinfectant. Ce vide sanitaire va permettre d’éliminer toutes les bactéries et les virus.

Choisir son clapier

Un clapier est un abri extérieur destiné aux lapins. On peut décider de l’installer à l’intérieur mais on va plutôt privilégier une cage, moins chère et moins encombrante. Pour connaître la taille du clapier, il est nécessaire que le lapin puisse se tenir debout et sautiller trois fois d’un bout à l’autre. Si votre clapier est moins grand, votre lapin ne se sentira pas à son aise. Un clapier possède une partie grillagée et l’autre couverte. Cela permet au lapin de se protéger du froid et du vent d’un côté et de profiter de l’air de l’autre. Ne placez pas le clapier en plein soleil pour éviter qu’il ne surchauffe.

Clapier à lapin en bois

Entretenir son clapier

Toutes les semaines veillez à changer le foin et la paille qui tapissent le clapier. Dans l’idéal nettoyer rapidement votre clapier tous les jours pour le bien-être de votre lapin. Lorsque l’espace de votre lapin comporte un enclos dans lequel il peut profiter de l’herbe, pensez à le changer de place lorsque toute l’herbe a été mangée.

Protéger son lapin

Pour ne pas que votre lapin se retrouve en danger lorsqu’il vit à l’extérieur, pensez bien à le rentrer la nuit dans son clapier. Contrôlez qu’un prédateur ne puisse pas s’introduire par le grillage. Dans la journée, laissez votre lapin dans un enclos fermé. Enterrez le grillage profondément puisqu’un lapin s’enfuit facilement en creusant. Pensez à surélever le clapier pour éviter que l’humidité ne s’infiltre dans le bois et pour que le lapin ne soit pas à portée des prédateurs.

Choisir sa volière

Il existe plusieurs types de volières : des volières intérieures et des volières extérieures. Une voilière extérieure se décompose en deux parties, une zone grillagée et une zone abritée. Elle permet aux oiseaux de voler et de se mettre à l’abri. La volière intérieure ressemble à une cage mais elle laisse plus de place aux oiseaux.

On distingue la volière de la cage par le fait que l’oiseau peut voler plus librement. On choisit généralement une volière lorsque l’on possède un certain nombre d’oiseaux et que l’on souhaite faire cohabiter plusieurs espèces, partageant un mode de vie commun. Attention à ne pas élever trop d’oiseaux ensemble ou trop peu. La surpopulation comme le sentiment d’isolement entrainent un stress chez les oiseaux. Attention, les oiseaux en volière peuvent vivre dehors toute l’année, néanmoins il ne faut jamais installer les oiseaux dehors directement en automne ou en hiver. Il va falloir les habituer petit à petit dès le printemps pour ne pas qu’ils subissent de chocs thermiques. Il sera aussi nécessaire d’adapter leur alimentation pour qu’ils possèdent assez de lipides et de posséder une cage de nuit chauffée.

Volière hexagonale en bois

Emplacement de la volière

Eloignez votre volière des arbres pour éviter que les prédateurs ne puissent facilement y accéder. Le soleil direct et les courants d’air sont mauvais pour vos oiseaux. Faites attention à ce que la voilière ne soit pas directement exposée au soleil ni au vent. Ne l’installez pas trop loin de la maison pour pouvoir facilement y amener l’électricité nécessaire à l’éclairage et pour chauffer la cage de nuit.

Matériaux de la volière

Le matériau utilisé pour la construction de la volière va en fait dépendre du type d’oiseau que vous souhaitez accueillir. Certains oiseaux, comme les perroquets, ont un bec trop puissant pour rester dans une volière en bois. Une voilière en métal sera plus adaptée puisqu’elle leur résistera mieux. Si votre volière dispose d’un grillage ou de barreaux, vérifiez que vos oiseaux ne puissent pas y passer la tête.